LES TOURS DE BABEL

babel lyon confluance blanche 51 1

BABEL 51 - CONFLUENCES

2019

22 selection miami babel17 1

BABEL 17 - MIAMI

2016

21bis babel 49 brussels art deco

BABEL 49 - BRUXELLES

2018

20 selection paris 2 babel34

BABEL 34 - PARIS

2017

18 selection barcelone babel25 1

BABEL 25 - BARCELONE

2011

21 selection amsterdam babel15 1

BABEL 15 - AMSTERDAM

2017

32 selection singapour 1 babel36 Singapour China town

BABEL 36 - SINGAPOUR

2016

LES TOURS DE BABEL

Les images de Jean-François RAUZIER ou plus exactement ses photomontages déjouent le temps, l’inversent même. Elles puisent leurs origines dans le réel, notre réel. L’œil y reconnaît des motifs, des architectures, des fragments rassurant de choses vues, mémorisées. En même temps, ce qui est là devant nous, ce qui se présente sous la forme imposante d’un tableau photographique, est tout autre chose… Prenons la série des Babels. Babel offre l’exemple d’un mythe occidental devenu, avec le temps, universel. Pour Jean-François RAUZIER, Babel se vit au présent. Le dédale des références, la disjonction entre une composition d’ensemble et l’infini brouillage des détails n’ont qu’un seul but : mettre en ébullition notre imaginaire. Il y a du chaos chez lui. Mais un chaos qui rejoint le cosmos. Oui, voilà bien un art qu’il faut reconstruire mentalement pour mieux le contraindre à se fondre dans notre soif éternelle de rêves.

Damien SAUSSET – Critique d’art